Faire un don (nouvelle fenêtre)
Faire un don

Entretien avec David Butet

Entretien avec David Butet

Le 13 avril 2022

« L’entrepreneuriat coule dans mes veines donc je vais de l’avant avec entrain et détermination. »

La COVID a condamné mon activité et a permis de rebondir ! 

David Butet, 44 ans, est un entrepreneur passionné et dynamique. Après une carrière dans le salariat où il développe plusieurs projets d’envergures en passant par Londres et Paris, David se lance dans l’entrepreneuriat. Il est le fondateur et CEO de la Holding CDVA Group. Depuis une quinzaine d’année, il s’est installé à Dijon, son territoire natal, pour développer ses activités. Parallèlement, il engagé dans plusieurs actions associatives.

Avant l’arrivée de la COVID, David dirige une agence d’évènementiel et une usine de menuiserie spécialisée dans de fabrication de décors et stands d’exposition, Atelier Panel. Avec d’autres entrepreneurs, il a également le projet fou de créer un parc d’attraction Vintageland dans la région Bourgogne, c’est un travail de longue haleine déployé depuis 5 ans et qui doit voir le jour à l’été 2020. Le contexte sanitaire en décide autrement, Vintageland s’arrête brutalement.

Une prise de recul nécessaire pour passer des caps difficiles et rebondir 

Le dépôt de bilan de son agence d’événement et l’arrêt de Vintageland constituent deux coups durs pour l’entrepreneur : « J’ai dû malheureusement me résoudre à déposer le bilan de mon agence événementielle, qui fut la première que j’ai rachetée pour venir entreprendre à Dijon… « , le choix est murement réfléchi, mais il est nécessaire.

Se résoudre à déposer le bilan ou stopper une activité, n’est pas une fatalité, ni un renoncement pour David. C’est l’opportunité de réfléchir à de nouveaux projets et trouver des solutions, notamment pour aider pendant la pandémie… Rien n’est décidé, ni lancé sans la collaboration des équipes. « L’entrepreneuriat coule dans mes veines donc je vais de l’avant avec entrain et détermination » précise David. Cela se traduit par une idée qui prend corps rapidement dans l’usine de menuiserie, avec la création et la fabrication de distributeurs de gel hydroalcoolique à commande à pied, pour éviter tout contact avec les mains. Une autre idée est développée avec la création d’une  » terrasse éphémère » qui s’adapte aux dimensions d’une place de stationnement et qui permet aux restaurateurs et bars d’augmenter leur surface d’exploitation pour mieux se reconstruire après la crise. L’agilité et l’engagement sont de mise. L’activité de l’usine évolue, elle est préservée et relancée.

Et développer de nouvelles ambitions

Le rebond s’amorce et David explore de nouvelles pistes pour transformer l’activité industrielle dédiée à la production événementielle. Il ose initier de nouvelles rencontres lui permettant de développer une production spécialisée : « Je rebondis plus fort avec ma menuiserie d’agencement sur mesure pour les hôtels, restaurants, bureaux, boutiques… « 

L’ambition du projet va plus loin, elle concerne également la réindustrialisation de la filière bois qui est malmenée par le marché chinois, entrainant les pénuries que l’on connaît sur la matière transformée. « C’est réussir aussi à recréer de la valeur sur notre territoire », ajoute-t-il.

Etre dans le partage

Parallèlement, David a développé une activité de conseil pour accompagner les entrepreneurs qui traversent différentes problématiques. Pour l’avoir éprouvé lui-même, les entrepreneurs de PME et ETI sont très souvent seuls. Ils ne prennent pas le temps de se faire accompagner autrement, par des pairs, pour réfléchir et partager stratégies et organisations. Avec son activité de conseils et développement de leads, David Butet accélère les changements, en augmentant les interactions et les opportunités, et il facilite les accomplissements. Il partage volontiers ses retours d’expériences et guide d’autres entrepreneurs à passer un cap difficile. « Ce n’est pas le chemin qui est difficile, mais c’est le difficile qui est le chemin. Donc tout va bien ! « .

 

Les difficultés entrepreneuriales ne sont pas une fatalité ! Vous connaissez un.e entrepreneur.e en difficulté ou vous souhaitez, vous-même, faire le point ? Rendez-vous sur la plateforme [RE]AGIR de la Fondation Entreprendre.