SUIVEZ-NOUS :
Logo_Groupement de createurs

Aider les personnes à trouver leur chemin vers l’emploi

L’accompagnement des Groupements de Créateurs

Les Groupements de Créateurs encouragent les envies d’entreprendre des personnes éloignées de l’emploi et les accompagnent dans la concrétisation de leurs projets. Pour cela, les Groupements de Créateurs interviennent en amont du parcours de création. Ils facilitent ainsi l’accès aux dispositifs de la création d’activité (NACRE, Chambres de commerce, Boutiques de Gestion, réseau France Initiative, Adie…), sans se substituer à eux.

L’accompagnement proposé comporte deux phases :

  • Une phase d’émergence pour définir et valider son idée, composée d’entretiens, d’ateliers collectifs et de temps de travail en autonomie ;
  • Une phase de formation validée par un Diplôme d’Université de Créateur d’Activité (DUCA).
    Une fois l’idée clairement définie, la phase de formation permet aux personnes souhaitant concrétiser leur projet d’acquérir les connaissances de base nécessaires à la gestion de leur activité. La formation DUCA, accessible sans le baccalauréat, est dispensée par le Groupement de Créateurs et une Université, en partenariat avec d’autres acteurs de la création d’activité.

L’ANGC, Association Nationale des Groupements de Créateurs

La Mission locale de Sénart (Seine-et-Marne) est à l’origine du projet avec la création en 2000 du premier Groupement de Créateurs. Suite à l’intérêt d’autres Missions locales, l’Association Nationale des Groupements de Créateurs (ANGC) a été créée en 2004 pour animer l’ensemble des Groupements de Créateurs.

Le réseau national regroupe 16 Groupements de Créateurs portés par des structures d’accompagnement socio-professionnel – mission locale, maison de l’emploi, PLIE, etc. – en partenariat avec des Universités et des organismes d’accompagnement à la création d’activité.

L’ANCG poursuit deux objectifs :

  • favoriser la consolidation du réseau des Groupements de Créateurs existants (mutualisation de bonnes pratiques, évaluation, communication, représentation du réseau…) ;
  • assurer l’essaimage de la démarche (promotion de la démarche, assistance technique au montage des nouveaux Groupements de Créateurs, formation des professionnels, etc.).

Le partenariat avec la Fondation Entreprendre

Lors de la soirée “Entreprendre son avenir” du 12 décembre 2016, 6 acteurs de l’entrepreneuriat se sont engagés auprès de l’ANGC. L’objectif de cette convention, signée en présence de Myriam El Khomri, ministre du Travail, est de favoriser l’essaimage national des Groupements de Créateurs, par la mobilisation et la coordination par les Partenaires des membres locaux de leurs réseaux, à savoir :

  • les Missions Locales du réseau animé par l’Union Nationale des Missions Locales (UNML),
  • les BGE locales animées par le réseau BGE,
  • les Coopératives d’Activité et d’Emploi du réseau animé par Coopérer pour Entreprendre,
  • les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) du réseau CCI France,
  • les établissements d’enseignement supérieur avec lesquelles la Fondation Nationale pour l’Enseignement de la Gestion des Entreprises FNEGE (Pépite France) est en relation,
  • les structures soutenues ou proches de la Fondation Entreprendre.

Au cours des trois prochaines années, la Fondation Entreprendre s’est ainsi engagée à :

  • Mobiliser son réseau pour expérimenter l’utilisation de certains de ses outils auprès d’un public de jeunes éloignés de l’emploi ;
  • Participer au Comité de pilotage du projet porté par l’ANGC.

La Fondation Entreprendre a notamment été motivée par les résultats positifs de ces Groupements, démontrés par une évaluation d’impact menée par le CREST*, le laboratoire J-PAL et Sciences Po, dans le cadre du FEJ**. L’étude des Groupements de Créateurs sur l’autonomie et l’insertion des jeunes de 16-25 ans, a en effet conclu à un effet de double dividende de ce dispositif de soutien à l’entrepreneuriat des jeunes : les jeunes quittent le chômage tout en créant de nouveaux emplois. Dans ce domaine, les sondages et données statistiques dressent un constat plutôt encourageant de l’implication des jeunes dans la création d’entreprise et notamment parmi les jeunes issus des quartiers prioritaires.

 

* Centre de Recherche en Économie et Statistique

** Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse

En savoir plus sur l’ANGC

Le détail de l’étude d’impact

À lire également, l’article paru dans les Echos